Dessins des différents projets photos de Florent Philippe photographe. France, Boulogne sur mer

L'HISTOIRE
Follow The Line
 Série Photographique

A propos de l'histoire photographique
"FOLLOW THE LINE"

Ces séries racontent l'histoire d’un homme de retour sur ses terres après 30 ans d’absence. Elles sont une ligne.
Il retrouve les lieux où, enfant, il allait se cacher de ce monde qu’il ne comprenait pas. Il rêvait d’un ailleurs plus vivable. Aujourd’hui il redécouvre et cherche tous les moyens pour s’échapper de nouveau. Il utilise des moyens utopiques, absurdes et poétiques. Envahie de sensible, il possède maintenant la structure et le langage pour s’amuser de cette situation tragique-comique. Enfin il peut rendre au regard tout ce vide dont il n’a pas voulu au travers d’un travail par la faille entre le visible et le réel.
Aujourd'hui
"La lectrice" à l'origine de cette histoire travaille à ses côtés.
Florent P Photographie d'art.

il regarde ce petit homme en noir qui se multiplie. Sur son échelle ou avec des ballons il fait face à son univers utopique.
 

Chaque photo demande une grande préparation. Parfois de longs mois sont nécessaires.

  .J’aime utiliser la dérision et le rêve pour traiter des sujets parfois difficiles. J’aborde des questionnements que je développais dans mes installations, dans ma vie. Je suis celui qui se cache et se regarde être. J’aime être caché. Alors derrière cette poétique de l’image se cache souvent une introspection de la déchirure traitée avec humour et dérision.  Chaque série demande des mois de préparations et de repérage. Elles ne sont jamais réalisées avant qu’elles ne fassent sens. L’esthétique pour l’esthétique ne parle qu’aux contours du sensible et s’évanouit très vite. Les lieux choisis ont donc valeur mémorielle et symbolique.
  Très peu de retouches sont effectuées, sinon il n’y a rien de drôle. Ce que je souhaite c’est amener un élément dans ce supermarché du réel. Etre plus réel que le réel pour mieux le dépasser, s’y soustraire et le retrouver plus sage, plus vivable. Fixer une échelle dans la tempête n’est pas facile.
  A mes côtés travail aujourd’hui ma compagne avec une infatigable assistance et un regard sans concession. « La lectrice » hurle souvent dans le vent et le froid.Ces photos sont à voir comme un dialogue entre les espaces temps.
  Un roman entre cet homme qui recherche, qui est peut être moi, ou pas. Cet homme qui est peut-être vous.

 

           Florent Philippe